mardi 10 juin 2014

L'ATTENTE




   Attendre, c'est pas ce qu'on a inventé de plus génial dans la vie. Si tu veux mon avis, on n'est même pas très loin du niveau "tout pourri" sur l'échelle du Kiwi (quoi ? tu connais pas l'échelle du Kiwi ? ah bon ...). 
Nous sommes Dimanche, et à l'heure où je commence cet article, je suis en train d'attendre. Oui, précisément. J'attends mes résultats de fin de Licence, j'attends la délivrance, la fin des nuits à rêver que je meurs dans un crash d'avion ou, plus rigolo encore, que je me fais amputer du bras gauche sans anesthésie (mon cerveau a beaucoup d'humour, oui).

Comme chaque semestre, ma fac a voulu se la jouer gros suspense.  Alors que j'espérais voir mes notes débarquer vendredi (haha, on a bien ri), j'ai pu profiter de ce long, très long, trop long week-end pour refaire, dans ma tête, tous les partiels d'Avril et de Mai. Et comme si on n'était pas déjà assez tendu, le Lundi férié a décidé de s'emmêler. 
Résultat, je ne sais toujours pas QUAND j'aurai mes résultats. A coup sûr, ils tomberont pile au moment où il ne fallait pas, alors que j'aurai à peine émergé de mon lit, ou que je serai en train de faire une focaccia (ce qui, soit dit en passant, n'arrive absolument jamais). 
L'aspect positif des choses, c'est que si les nouvelles du front sont mauvaises, tu peux, au choix, aller te recoucher dans le noir en espérant t'étouffer avec ta couette, ou, frôler l'overdose avec des rails de farine de blé (quoi ? t'as jamais sniffé de la farine ? t'es vraiment bizarre, tu sais).


ET SINON, TU FAIS QUOI DE TA VIE ?

Depuis la fin des examens (depuis un mois, quoi), je fais tout ce que je peux pour ne pas penser à ce qui devrait bientôt arriver. Je fais des kilomètres à pieds, j'essaye tous les exercices possibles et imaginables pour maigrir des fesses, je regarde tous les jours "La Meilleure Boulangerie de France" en pensant à mon éventuelle réorientation (j'ai dit "éventuelle"), je découvre un intérêt à la discographie de Cher, j'appelle Nostalgie pour gagner des places de concerts (et le pire, c'est que je gagne), je me suis même inscrite sur Yelp, j'écris des avis, et putain, ça me plaît.

Comme tu peux le voir, je suis complètement paumée. Espérons que le destin soit sympa. Sur ce, je te donne rendez-vous pour le D-Day. "D" pour "danse de la joie" / "débandade" / "débarbouillée" / "daube en papillote" / "daurade échouée" / "décapsuler" / "décapitée" / "diplômée", c'est tout le mystère ...


EDIT (Cresson) du Mardi 10 Juin : Il était 9h23, ou quelque chose comme ça, quand mon portable a vibré. Une amie venait de lâcher la bombe : les résultats étaient tombés. J'ai essayé de me rendormir, en vain. C'est finalement un "Clémence ? Mention Bien !" qui m'a tirée de mon lit. Clémence étonnée. Clémence libérée. Mais surtout, Clémence diplômée







PS : Tous les faits cités dans cet article sont véridiques. Y compris leur dramatisation, que ceux qui connaissent mon parcours comprendront (ou pas :D).

PS2 : Pour ceux que ça intéresserait, je viens de valider une Licence Economie-Gestion AES, et je m'apprête à intégrer un Master 1 Marketing.

6 commentaires:

Coralie Schalenbourg a dit…

Comme dhab j'ai bien ri! :D Et félicitations du coup! Bien joué! :)))) Courage pour le master, maintenant :p

Clemence M. a dit…

@ Coralie Schalenbourg : Merci pour tes encouragements, Coralie ! Et merci de me rassurer, j'avais peur d'avoir perdu la main :p

Mademoiselle vit a dit…

Ohhhh quel article génial :))
J'adooore te lire <3

Clemence M. a dit…

@ Mademoiselle vit : Merci mille fois :) Ces mots sont ceux qui me font le plus plaisir. Au passage, ton blog est very sympathique ;)

La Grenadine Acidulée a dit…

Félicitations pour la licence profite bien de tes vacances avant d'entamer le Master. (:

Clemence M. a dit…

@ La Grenadine Acidulée : Merci beaucoup :) Compte sur moi pour profiter ^^.